Une coalition d’organisations féministes et de femmes demande au chef du NPD Jagmeet Singh de respecter son engagement envers un meilleur contrôle des armes à feu

3 mars 2024
Soumission par The National Association of Women and the Law | L'Association nationale Femmes et Droit (NAWL/ANFD)

Territoire algonquin/Ottawa, Ontario, 24 avril 2023 – Aujourd’hui, une coalition de 33 organisations féministes et de femmes luttant pour un meilleur contrôle des armes à feu a envoyé une lettre à Jagmeet Singh implorant le chef du NPD de donner du poids à sa déclaration demandant au gouvernement fédéral de mettre en œuvre les recommandations de la commission d’enquête sur la tuerie de masse en Nouvelle-Écosse, qui appelle à une législation plus stricte en matière de contrôle des armes à feu.

Plus précisément, les groupes demandent au NPD de soutenir fermement la réintroduction d’amendements visant à interdire les armes à feu de type armes d’assaut dans le projet de loi C-21, ainsi que de soutenir un gel des ventes de nouvelles armes de poing, et de travailler dans l’urgence pour s’assurer que la législation passe en troisième lecture à la Chambre des communes avant l’ajournement des travaux pour les mois d’été.

La lettre indique : « Il n’y a pas de responsabilité plus importante pour un chef de parti national que de protéger la sécurité des Canadien·nes, y compris face à la violence armée. […] Pour cette raison, nous avons été heureuses de voir votre déclaration publique exhortant le gouvernement fédéral à agir rapidement sur les résultats de la Commission des pertes massives qui a conclu qu’il faut prioriser la réduction de l’accès aux armes à feu et aux munitions les plus dangereuses et à haute capacité. »


La lettre réfère également à un récent sondage montrant que les partisan·es du NPD sont les plus susceptibles de s’opposer à ce que les civils soient autorisés à posséder des armes à feu de style armes d’assaut.


« Nous souhaitons également exprimer notre profonde consternation devant le fait que, tout au long des audiences parlementaires sur le projet de loi C-21, le NPD s’est constamment rangé du côté du lobby des armes à feu sur la question des armes de poing », peut-on lire dans la lettre.


La lettre poursuit: « les véritables leaders ont le courage de faire ce qui est moralement juste, plutôt que ce qui est politiquement opportun. Nous reconnaissons que certain·es député·es néo-démocrates représentent des circonscriptions rurales et nordiques, où les personnes qui chassent ont exprimé leur opposition à l’interdiction des armes à feu de type armes d’assaut, mais ces protestations sont largement fondées sur la désinformation du lobby des armes à feu. »


« Les amendements retirés n’auraient pas interdit les modèles de chasse présentés par les opposants aux amendements. En outre, les femmes vivant dans des communautés rurales et éloignées, où l’accès aux technologies de communication, aux transports et à l’aide d’urgence peut être limité, sont particulièrement vulnérables à la violence entre partenaires intimes commise avec une arme à feu ».


La Coalition espère que le chef du NPD « assumera [son] leadership en matière de contrôle des armes à feu à ce stade critique », permettant ainsi la prise de « mesures concrètes pour réduire la violence conjugale commise par arme à feu et les féminicides ».